Nos actus
 

Valley of Love

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 17 juin 2015
 
Réalisateur: Guillaume Nicloux
 
Acteur: Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Dan Warner, Aurelia Therrée
 
Nationalité: Français
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Depardieu et Huppert sont incroyables, et l'univers de Nicloux plus étonnant que jamais

C'est un peu faible...


Jeu de piste imprévisible, voilà un film qui pourra égarer les plus cartésiens.


0
Posté le 18 juin 2015 par

 
Chronique
 
 

ValleyLoveAfficheParce que leur fils décédé le leur a écrit, Isabelle et Gérard se retrouvent dans la Vallée de la mort pour le revoir une dernière fois… Le cadre de cette improbable histoire de deuil prend des allures mystiques. D’autant que ce curieux suspens est porté par un couple de monstres sacrés, capables de jongler avec nos émotions avec une aisance déconcertante. Un film très intime, et fascinant.

M

ichael s’est tué voilà 6 mois. C’est donc bien après sa mort que ses lettres parviennent à ses parents, des acteurs renommés séparés depuis longtemps. Il leur donne rendez-vous dans la vallée de la mort, et promet que s’ils suivent le programme qu’il a fixé, ils se retrouveront brièvement… Valley of Love est d’abord déroutant, très déroutant. Et plus l’intrigue avance, nourrissant son étrange logique d’indices bizarres, plus l’impossible devient une éventualité. Il faut dire que l’on se trouve vite incapable de décrocher de ce voyage arrêté, hypnotisé que l’on est par le numéro auquel se livrent deux acteurs qui se connaissent bien et se retrouvent enfin. Cassante, les épines dressées, Isabelle Huppert erre dans ce motel écrasé de chaleur, s’efforçant de conserver sa distance alors qu’une fébrilité terrible la dévaste toute entière. Acérée, sans complaisance, sa distance fragile la rend déchirante. Est-ce une punition, ou l’ultime fantasme d’un enfant qui a surtout connu leur séparation ? Isabelle retrouve son ex-mari, incarné par un Gérard Depardieu hors norme. Tantôt monstrueux, tantôt vacillant, il joue de sa carrure pour s’emparer de tout l’espace. Sachant qu’il peut d’une réplique ou d’un geste nous toucher avec une force inattendue.

Il est impossible de tracer une limite entre les personnages de l’histoire et la vérité de ces deux comédiens immenses. Entre fiction surréaliste teintée de road-movie et portrait d’un vieux couple écrasé de remords et de doutes, Huppert et Depardieu nous immergent dans leur intimité, fictive ou pas. Ils jouent à merveille le jeu pervers de Guillaume Nicloux, qui a brouillé les pistes jusqu’à donner aux personnages le prénom des comédiens et leur vocation d’acteur. Parfaitement en phase, le couple s’abandonne à nous, se dévoile au fil des rendez-vous déçus. Remontant le chemin des erreurs, des regrets, l’espoir de ce rêve impossible de retrouver celui qui n’est plus se décuple. Valley of Love c’est l’amour défunt, l’impossible deuil d’un enfant pour lequel on n’a pas été un parent exemplaire. Et puis ce fantasme fou de retrouver celui qui n’est plus, de le voir une dernière fois, s’excuser peut-être. Jusqu’à se laisser prendre par les prédictions et les promesses les plus absurdes. Audacieux, douloureux, porté par deux immenses acteurs s’accordant à merveille, Valley of Love est une expérience poignante qui vous gagne presque par surprise.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)