Nos actus
 

Warcraft : Le Commencement

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 25 mai 2016
 
Réalisateur: Duncan Jones
 
Acteur: Travis Fimmel, Toby Kebbell, Paula Patton, Ben Foster...
 
Nationalité: Américain
 
Genre: , ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.8
7.8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Puissant, spectaculaire, soigné, Warcraft sait jouer de tous ses atouts pour tenir son public jusqu'au mot fin.

C'est un peu faible...


Le récit ne sort pas des limites du genre. Mais si l'on veut lancer une belle franchise...


0
Posté le 1 juin 2016 par

 
Chronique
 
 

warcarftaffiche

O

n n’y croyait plus. Et le gamer pratiquant avait de quoi se faire des cheveux blancs. Après une grosse décennie de promesses reportées, l’adaptation au cinéma de Warcraft, la star des jeux en ligne, menaçait toujours plus de rejoindre la longue liste des jeux vidéo qui n’ont su devenir des films. Le voilà finalement en salle le monstre, et c’est bon. C’est même mieux que ça. Nettement plus satisfaisant qu’une longue cinématique soignée, Duncan Jones a su approcher au plus prêt de cette impossible équation qui permet de séduire le plus large public sans décevoir les fans. D’abord, c’est beau, très beau. Les décors qui déroulent jusqu’à l’infini, les cités que l’on aimerait explorer dans ses détails, et forcément des bastons flamboyantes, les sorts de magiciens, les hordes furieuses, tout y est. Mais n’auraient qu’un intérêt passager si tout cela ne venait nourrir un récit qui, s’il reste basique, fonctionne vraiment. Et n’hésite pas, lui, à sacrifier ses personnages. Des personnages solides et crédibles, campés avec conviction. Coup de chapeau particulier aux animateurs qui ont su donner une réelle humanité à ses orcs magnifiques. L’ensemble souffre bien de quelques raccourcis, et les fondus du jeux grinceront de voir leur persos préférés ainsi réduits,  mais pas de quoi gâcher le plaisir de la découverte. C’est suffisamment rare pour le souligner, mais pour une fois, le contenu du film est à la hauteur de sa promo. Évidemment truffé de références au jeu, de quoi régaler les accrocs, cette envolée vers la fantasy la plus débridée sera sûrement un peu riche pour le néophyte qui confond troll et orc. Mais son énergie,  la qualité de son casting et son sens captivant du spectacle emporteront le plus dubitatif dans un voyage fascinant qui invite clairement à une suite.  Suite que nous appelons de tous nos vœux ! Pour s’en mettre plein les yeux, Warcraft est à déguster sur le plus grand écran possible…


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)