Nos actus
 

Ninja Gaiden 3 : Razor’s Edge

 
Ninja-Gaiden-3-Razors-edge
Ninja-Gaiden-3-Razors-edge
Ninja-Gaiden-3-Razors-edge

 
Fiche technique
 

Editeur: Tecmo
 
Développeur: Team Ninja
 
Multijoueurs: 8 joueurs en ligne
 
Millésime: 2013
 
Type:
 
Support: ,
 
Graphisme
6.5


 
Scénario
4.5


 
Musique
7.5


 
Jouabilité
8.5


 
Notre note
6.8
6.8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

On a kiffé


Une bonne surprise après un Ninja Gaiden 3 plus que médiocre. Combats aussi saignants qu'agréables à mener.

C'est la loose


Scénario au ras des pâquerettes déroulé dans un gamedesign en mode couloir.


Posté le 10 avril 2013 par

 
Notre chronique
 
 

Nintendo a permis à Team Ninja de revoir un Ninja Gaiden 3 bien en dessous de nos attentes. Ce Razor Edge s’offre une session de rattrapage sur PS3 et Xbox 360.

Nous devons ce director’s cut de Ninja Gaiden 3 à la volonté de Nintendo de nous refourguer sur sa Wii U des titres déjà fumés sur d’autres supports. Évidemment, il n’était nullement question de faire un copié collé ; nos Mass Effect, Batman est autres grands classiques allaient devoir revoir leurs copies avant de porter l’estampille du Big N. Le problème est que l’épisode des aventures de Ryu Hayabusa développé par une Team Ninja en manque d’inspiration n’avait pas impressionné les fans de la première heure. Les travaux de rénovation de cet ancien monument aujourd’hui en ruine confinaient à  l’impossible… et pourtant.

Relevant davantage de l’exercice d’équarrissage que du wu xia pian, cet épisode a miraculeusement gagné en intensité. La présence de six armes, de quatre ninpos et d’Ayane dans la galerie de personnages jouables n’est évidemment pas étrangère à ce succès. Une diversité bienvenue dans un gameplay plutôt pointilleux, bien qu’ouvert aux débutants pour peu qu’ils baissent un chouia le niveau de difficulté. Peu adepte de ce genre de titre, sinon des plus exigeants, j’avoue avoir beaucoup bourriné dans un premier temps. Témoin placide du résultat exubérant qui défilait à l’écran, je plaçais d’emblée ce Ninja Gaiden au rang des jeux simplifiés pour avoir les faveurs du grand public. Non pas que la difficulté ne donne pas de temps à autre du fil à tordre, mais une bonne dose de concentration augmentée de quelques phases alternant intelligemment le « je me défends » et le « je bourrine » raréfient considérablement l’apparition des game over. Puis quelques combos se sont débloqués au fur et à mesure de mes pérégrinations. Des réflexes et des stratégies se sont dessinés. A ma grande surprise, j’ai enfin pris le contrôle de ces combats a priori brouillons et organisé quelques chorégraphies sanglantes assez jouissives. Juste ce qu’il faut pour avancer très vite dans des couloirs interminables et un scénario inintéressant afin de ne pas prolonger au-delà du raisonnable un titre répétitif. Notez que les amateurs de high-scores trouveront un enjeu à leur mesure dans le mode histoire comme dans la partie Défis où d’autres combattantes de Dead Or Alive s’illustreront aussi bien par le maniement de l’arme blanche que dans l’exhibition de poitrines dignes des films de Russ Meyer. En mode joueur du dimanche pour ce Ninja Gaiden, trop occupé à avancer sur Bioshock ou à redécouvrir Final Fantasy 5 sur iPad pour JVM, j’avoue ne pas avoir poussé le vice à dépasser la douzaine d’heures de la partie solo et de quelques joutes en ligne. Ce moment passé avec Ryu et consorts s’est toutefois fait sans déplaisir et même avec quelques beaux moments de bravoure quand, après un martelage imbécile des boutons de la sixaxis, j’ai enfin pris un contrôle réfléchi de mon personnage. Une petite dégustation de sang frais et un enthousiasme bourrin comme le fut le DMC Devil May Cry en début d’année.

Informations supplémentaires et l’avis tranchant du Margouillat

Ninja Gaiden 3L’avis du Margouillat : Une bonne surprise au regard du jeu original. Les combats s’enchaînent avec un plaisir à peine coupable. Loin d’être un grand jeu, on découpe l’ennemi en suivant les pointillé du gameplay avec une certaine délectation.

Site : Ninja Gaiden 3

 


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !