Nos actus
 

Ibrahim Maalouf – Illusions

 
Ibrahim Maalouf Image
Ibrahim Maalouf Image
Ibrahim Maalouf Image

 
Fiche Technique
 

Millésime: 5 novembre 2013
 
Musicien: François Delporte, Frank Woeste, Laurent David, Xaxier Rogé, Youenn Le Cam, Martin Saccardy, Yann Martin
 
Editeur: Mi’ster Productions
 
Production
9.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.5
8.5/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

Bien vu


Le mélange des sonorités, la recherche de la mélodie plus que de la virtuosité.

Peut mieux faire


Même si l'album est une belle réussite, on lui préfère Diagnostic.


Posté le 5 décembre 2013 par

 
Notre avis
 
 

Le triptyque Diasporas, Diachronism et Diagnotic a fait connaître Ibrahim de par le monde. L’album Wind est passé pour nous en coup de vent, mais partageons de ce pas ses illusions.

Né d’une famille d’artistes, Ibrahim Maalouf n’aura donc pas failli à la tradition. Sa musique gavée de références bien au-delà du jazz traverse les frontières, touche les cœurs et les consciences comme il n’a cessé de vouloir le faire. Avec sa nouvelle équipe de musiciens il passe de l’auto-analyse, très présente dans Diagnostic, à un travail moins conceptuel, beaucoup plus épicurien. Ce n’est pas pour autant qu’il oublie de donner un sens, il n’est d’ailleurs pas à chercher plus loin que le titre : les illusions, celles auxquelles ont souscrit enfant avant de les noyer dans le cynisme.

Cela se traduit en musique par un mélange de teintes chères au trompettiste. Le premier morceau, du nom de l’album, plante un décor terne, mélancolique, puis arrive Conspiracy Generation où apparait un thème lumineux, chargé d’espoir. Une cassure puis quelques notes enrichissent une mélodie dont Ibrahim a le secret. Un petit bout de portée que l’on emmène partout avec soi. On reconnait alors les influences déjà présentes sur les opus précédents. Cette fois le bouquet dégage quelques effluves de Mahavishnu Orchestra surement dues à un clavier aux mêmes sonorités que Jan Hammer et une batterie parfois aussi dynamique que Billy Cobham. Le reste est un mélange de maîtrise, de bruit, dans le bon sens du terme, et de fureur. Pop, métal, musique orientale et jazz plus consensuel s’y croisent sans jamais se gêner. Ibrahim, devenu star, s’efface quand il le faut derrière ses musiciens et tout ce beau monde brille, impressionne et nous entraîne dans leur danse.

Il manque peut être à la partition un morceau prêt à faire monter une larme à chaque écoute, un Will soon be a woman de Diagnostic. Certains le trouveront dans la confession True sorry. Mais ne vous excusez pas, M. Maalouf, votre album est encore une merveille, vous êtes un grand de la musique.

Informations supplémentaires et l’avis Jazzy du Margouillat

Ibrahim Maalouf pochette d IllusionsL’avis du margouillat : Toute la richesse de cette musique n’existerait pas sans la façon dont son auteur s’est confronté à de nombreux styles. C’est aussi en cela qu’Ibrahim Maalouf nous plait, au moins autant que le classique, le punk, le métal, le rap, etc.

Site

 

 

 

 


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !