Nos actus
 

Maria Callas – La Renaissance d’une Voix

 
Maria-Callas
Maria-Callas
Maria-Callas

 
Fiche Technique
 

Musicien: Tullio Serafin, Georges Prêtre, Herbert von Karajan, Antonino Votto, etc.
 
Editeur: Warner Classics
 
Style:
 
Production
8.0


 
Emotion
9.0


 
Notre note
8.5
8.5/10


Note des lecteurs
3 lecteurs ont voté

 

Bien vu


Le choix varié des extraits de 1954 à 1965

Peut mieux faire


Des extraits d’œuvres, cela reste frustrant !


0
Posté le 26 novembre 2014 par

 
Notre avis
 
 

La puissance, la douceur, la dynamique, la beauté et la pureté de la voix de Maria Callas, la plus grande diva du XXème siècle, sont ici à l’honneur grâce à un minutieux travail de restitution des enregistrements sonores dont les plus anciens remontent à 1954.

La remasterisation de ces chefs-d’œuvre analogique a été orchestrée par le studio Abbey Road et a duré plus d’un an. Le résultat est tout simplement exceptionnel. La numérisation qui, pour les puristes, s’est effectuée en 24 bit/96kHz, permet de découvrir « des sons qui n’ont été entendus jusqu’ici que par des gens, soit qui ont assisté aux séances d’enregistrement de Callas, soit qui ont eu accès à la bande-mère », a expliqué Allan Ramsay, l’un des ingénieurs du son qui a participé à ce minutieux travail de dépoussiérage. Les amateurs de Maria Callas seront non seulement comblés par le rendu sonore, mais également par le programme. C’est bien simple, tous les grands airs de l’opéra tragico-romantique sont ici représentés. Citons dans le désordre des extraits de La Norma (Bellini), La Traviata (Verdi), Werther (Massenet), La Bohème (Puccini), Lakmé (Delibes), La Wally (Catalani), Samson et Dalila (Saint-Saëns), Carmen (Bizet). On la retrouve dirigée par les plus grands, à commencer par Herbert von Karajan, Georges Prêtre ou encore Tullio Serafin. Les livrets d’une vingtaine de pages chacun accompagnant ces 3 CD retracent notamment en images la carrière de La Callas et permettent de nous replonger dans un temps révolu et heureux, telle cette photo prise au sortir de la représentation de La Sonnambula de Bellini à Cologne en juillet 1957. Maria Callas y est rayonnante et ovationnée par quelques proches admiratifs. Autant de témoignages sonores et visuels bouleversants à posséder absolument pour qui la voix de Maria Callas était un véritable don du ciel.

Maria Callas


watchingmachine

 
watchingmachine
Petit animal fouineur et curieux : ce margouillat nous scrute et donne un avis toujours aussi péremptoire que subjectif. Bref, un journaliste... un vrai.


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)