Nos actus
 

Megadeth – Th1rt3en

 
megadeth
megadeth
megadeth

 
Fiche Technique
 

Millésime: 31 Octobre 2011
 
Musicien: Dave Mustaine, David Ellefson, David Ellefson, Shawn Drover
 
Editeur: Roadrunner
 
Style:
 
Production
7.0


 
Emotion
7.5


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

Bien vu


Dave Mustain retrouve la puissance et la fougue d'autrefois

Peut mieux faire


Cet album sous le chiffre du 13 : coup de chance ou malheur ?


Bottom Line

Près de trente ans ont passé depuis son éviction brutale de Metallica et, non seulement Dave Mustaine n’est pas tombé dans l’oubli, mais, quoi qu’on en dise, son Megadeth reste de loin le plus digne rival de Metallica, même si digne ne signifie pas, ou plus, dangereux. Cet imposant treizième effort ne lui donc a […]

0
Posté le 8 janvier 2013 par

 
Notre avis
 
 

Près de trente ans ont passé depuis son éviction brutale de Metallica et, non seulement Dave Mustaine n’est pas tombé dans l’oubli, mais, quoi qu’on en dise, son Megadeth reste de loin le plus digne rival de Metallica, même si digne ne signifie pas, ou plus, dangereux. Cet imposant treizième effort ne lui donc a pas porté la poisse, mais le retour de son complice David Ellefson a en outre comme régénéré le groupe.

L

es deux précédents albums n’avaient rassuré qu’à moitié. Megadeth se présentait à nouveau comme un groupe certes respectable, mais avec encore son avenir derrière lui. Il était loin, en tous cas, celui qui talonnait Metallica avec des brûlots toujours plus inventifs et techniquement remarquables tout au long des années 80 et au début de la décennie suivante. Las, ni Countdown To Extinction (1992) ni Youthanasia (1994) n’ont connu la réussite du trop fameux Black Album, même si les ventes furent loin d’être anecdotiques. Après un lent déclin, on a d’abord cru queMegadeth ne franchirait pas le cap du nouveau millénaire, mais Mustaine s’est acharné et a entamé un long processus de reconstruction avec une série d’albums de plus en plus rassurants, jusqu’à ce Th1rt3en où tout indique que le groupe est vraiment revenu aux affaires. De “Sudden Death” à “13”, en passant par “Public Enemy No. 1” ou “Wrecker”, on a surtout le sentiment que Mustaine a surtout retrouvé son formidable talent de compositeur. Faut-il rappeler que l’on acclame encore aujourd’hui nombre de titres qu’il a co-signé pour Metallica (“The Four Horsemen”, “Jump In The Fire”, “Ride The Lightning”, “The Call Of Ktulu”, “Phantom Lord”, “Metal Militia”), lorsque ce dernier les joue sur scène, comme le 10 décembre dernier où Mustaine a rejoint Metallica pour fêter dignement les 30 ans de son ancien groupe au célèbre Fillmore de San Francisco.

On a surtout le sentiment que Mustaine a retrouvé son formidable talent de compositeur 

Autre évidence, bien plus que sur les deux albums précédents, le son marque à la fois un retour franc au thrash des plus beaux jours, mais avec une évidente réactualisation, chose queMetallica a eu le plus grand mal à réussir sur quelques titres de son Death Magnetic. On doute malheureusement que le bras de fer soit un jour à l’avantage de Megadeth, la popularité de Metallica étant telle que le handicap est devenu insurmontable. Mais s’il continue à offrir des albums de ce niveau et d’assurer sur scène, Mustaine aura au moins la consolation de faire un brillant second sur le podium.


Jean Pierre Sabouret

 
Jean Pierre Sabouret
Journaliste, photographe, animateur TV, j'ai dirigé Best, Hard Rock Magazine, écrit pour Guitarist, Rock You, Hard & Heavy, présenté Boulv'hard sur M6 et Dr Heavy and Mister Hard sur MCM et reste un "hard'ent défenseur du rock progressif.


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)