Nos actus
 

Slipknot – .5 : The Gray Chapter

 
Slipknot
Slipknot
Slipknot

 
Fiche Technique
 

Millésime: Novembre 2014
 
Musicien: Shawn Crahan, Craig Jones, Mick Thomson, Corey Taylor, Sid Wilson, Chris Fehn, James Root, Alessandro Venturella, Jay Weinberg
 
Editeur: Roadrunner
 
Style:
 
Production
08.0


 
Emotion
07.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

Bien vu


Slipknot toujours là, des composition plus nuancées, davantage maîtrisées.

Peut mieux faire


C'est parfois bien lisse, il manque une certaine part de folie.


Posté le 6 novembre 2014 par

 
Notre avis
 
 

L’éventualité d’un nouvel album était pour nous morte et enterrée avec la tragique disparition de Paul Gray en 2010. Mais Slipknot est bien là, tout en nuance et en puissance.

R

arement nous fûmes aussi fébriles en écoutant les premières notes d’un album des 9 de Des Moines. Quelles traces laissent près de 20 ans d’écriture et la lassitude susceptible d’insidieusement s’installer au cœur du groupe ? Quel impact provoque la mort d’un membre fondateur, et le départ, ou plutôt la mise à la porte, d’un musicien connu pour être l’un des plus habiles de sa génération (Joey Jordison, pour les deux du fond qui ne suivent pas) ?
Les premières notes de XIX, une sombre introduction instrumentale, semblent poser un linceul sur le reste de l’œuvre. Nous qui voulions retrouver l’énergie des premiers albums, ça commence mal. Une ambiance s’installe, une atmosphère se créé, on envisage déjà un virage progressif, un refuge plus mélodique pour bercer l’animal blessé.

Puis Sarcastrophe arrive, Corey sort ses tripes et nous reprenons une grande bouffée d’oxygène. The Gray Chapter ne sera pas monolithique, fait de fureur ou de pondération, il sera multiple, la fusion (réussie ?) de Stone Sour et de Slipknot. S’enchainent alors les titres faits de maîtrise et d’organisation au cordeau là où le groupe préférait autrefois le chaos. Le nouveau batteur Jay Weinberg n’est manifestement pas arrivé premier à un concours de circonstances. Des morceaux de bravoure se succèdent, largement supportés par la basse. La voix de Corey plus douce et mélancolique donne à l’ensemble de l’album un nouvelle teinte avec toutefois un reliquat de leur glorieux passé (pourquoi le cacher, nous avons ces petits diables en odeur de sainteté). The gray chapter résonnent donc comme un hommage à Paul Gray, mais aussi une catharsis. Une page se tourne, une autre  commence à s’écrire, faite de sensibilité, de maîtrise. Ça ne plaira pas à tout le monde.

Informations supplémentaires et l’avis Tout espoir n’est donc pas perdu du Margouillat

Slipknot-5-Gray-ChapterL’avis du Margouillat : Voir arriver un album de Slipknot est en soi une bonne nouvelle. Leur dynamique a évidemment changé ainsi que leur façon de composer. On ne sort pas indemne des expériences douloureuses qu’ils ont vécu. Mais on apprécie ce nouveau souffle.

Site

 


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !