Nos actus
 

Wolfgang Amadeus Mozart – Hélène Grimaud

 
Grimaud
Grimaud
Grimaud

 
Fiche Technique
 

Millésime: Octobre 2011
 
Musicien: Hélène Grimaud, Mojca Erdmann, l’Orchestre de Chambre de la Radio Bavaroise
 
Editeur: Deutsche Grammophon
 
Style:
 
Production
9.0


 
Emotion
9.5


 
Notre note
9.3
9.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

Bien vu


La preuve que l'on pourra toujours être surpris en réécoutant Mozart

Peut mieux faire


Une interprétation superbe qui ne souffre que de peu de défauts


0
Posté le 9 janvier 2013 par

 
Notre avis
 
 

Assurément, la pianiste Hélène Grimaud aime Mozart et le prouve de fort belle manière avec cet album constitué d’un programme bien agencé et enregistré en live. Le concerto pour piano N°19 K.459 en Fa majeur ouvre le bal. Il s’agit d’une œuvre composée par Mozart en 1784 à l’âge de 28 ans, moment où il signait son entrée dans la Franc-maçonnerie.

Le premier mouvement débute sous forme d’une marche triomphale pour se poursuivre sereinement dès l’entrée du piano. Hélène Grimaud y imprime son style clair et en bonne harmonie avec l’Orchestre de Chambre de la Radio Bavaroise qu’elle dirige du clavier. Suit un élégant Allegretto en ut transfiguré par la partition du piano qui déroule un thème simple et émouvant, excessivement bien mis en lumière sous les doigts d’Hélène Grimaud. Avec le final Allegro assai, retour à des sensations joyeuses et rythmées trahissant déjà des airs d’opéra de la Flûte enchantée.

Hélène Grimaud apporte sa personnalité à travers une interprétation posée et colorée

Cependant la pièce de résistance de cet album se déploie tout au long du concerto N°23 K.488 en La majeur. Les amoureux du film Amadeus de Milos Forman se rappelleront avec émotion le cadavre de Mozart négligemment jeté dans la fosse commune alors que s’élève le sombre Adagio, mouvement central et charnière de cette œuvre écrite en 1786. Hélène Grimaud prend un tempo particulièrement lent qui fait ressortir son extrême tristesse, l’ensemble étant fort bien secondé par l’orchestre. La pianiste n’hésite d’ailleurs pas à affirmer que ce mouvement constitue « probablement le plus sublime que Mozart ait composé. Il vient du cœur ». L’Allegro d’ouverture aura su auparavant passer brillamment en revue la thématique mozartienne de l’ombre et de la lumière, du questionnement et de l’espoir d’un génie alors âgé de 30 ans. Hélène Grimaud apporte ici sa touche de personnalité à travers une interprétation posée et colorée. Le final Allegro assai se veut comme un retour au plein soleil après les sombres harmonies de l’Adagio. La joie y est sans cesse perceptible derrière la partition du piano qui entraîne l’orchestre dans un vaste tourbillon jusqu’au final où s’entremêlent gaiement les notes de l’instrument soliste et celles des instrumentistes, dans une communion de chaque instant.

Au milieu de ces deux concertos coule une voix, celle de la soprano allemande Mojca Erdmann, qui interprète un récitatif, un rondo et un allegretto extraits d’une révision de l’opéra Idomeneo. Trois interludes montant en gamme, le récitatif s’avérant sans saveur tandis que le rondo et plus particulièrement l’allegretto offrent un bel équilibre piano-voix, secondé par un orchestre tout en douceur. Voilà donc un album live idéalement constitué pour qui souhaite s’initier à la musique orchestrale de Mozart.

Informations supplémentaires et l’avis du Margouillat

GrimaudL’avis du Margouillat : Après Mozart par Hélène, le silence qui suit à le son de Mozart et la beauté d’Hélène. C’est bien simple, j’suis amoureux.

Morceaux interprétés :
Concerto pour piano N°19 en Fa majeur K. 459
Concerto pour piano N° 23 en La majeur K. 488
«  Ch’io mi scordi di te ? » – « Non temer, amato bene » K. 505 (Idamante) Récitatif et rondo extraits d’une révision de l’opéra Idomeneo

Site : http://www.helenegrimaud.com/

 


Stéphane Philippon

 
Stéphane Philippon
Escaladeur de montagnes et de gammes classiques étourdissantes, mon apostolat m’a amené à parler de jeux vidéo, de musique, de cinéma, de nouvelles technologies et de carpes, mais ça va mieux depuis.


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)