Nos actus
 

Woodkid – The Golden Age

 
Woodkid-The-Golden-Age
Woodkid-The-Golden-Age
Woodkid-The-Golden-Age

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Musicien: Woodkid
 
Editeur: Green United Music
 
Style:
 
Production
8.0


 
Emotion
7.5


 
Notre note
7.8
7.8/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

Bien vu


L'univers et toutes les images qui se superposent à ces musiques modelées comme des bandes originales.

Peut mieux faire


La tessiture réduite à un octave !


Posté le 8 avril 2013 par

 
Notre avis
 
 

Réalisateur de clips de Lana Del Rey, Katy Perry, Moby, Rihanna (etc.) Yoann Lemoine aime le son au moins autant que l’image. The Golden age annonce, en tambours et trompettes, l’arrivée d’une personnalité qui marquera au moins les media parisien. Une sorte de Sebastien Tellier à la barbe mieux taillée.

Ce Lyonnais de tout juste 30 ans emprunte aux rappeurs ce besoin de s’inventer un alter ego musical et réalise ce que certains de ces « psychiatres de la rime pauvres » cherchent à tout prix : l’emballement médiatique. Dire que l’album était attendu depuis son premier titre (Iron, sorti il y a deux ans) relève du doux euphémisme. The Golden Age débarque dans un bruit fracassant de trompettes dignes de celles d’Aïda et de percussions aussi subtiles et discrètes que pourraient l’être les Tambours du Bronx sur une fugue de Chopin. Ça claironne, ça s’agite tout au long de ces 14 titres que l’on croirait sortis d’une bande originale. Les images et les émotions se superposent avec comme fil conducteur l’atmosphère que Woodkid installe grâce à sa voix grave, dans tous les sens du terme. Ses mélodies entre le classique de pubs pour parfum, la musique de chambre (froide), la pop intello-baroque et la BO de films indé arrivent à accrocher l’oreille et même très souvent à la flatter. On y entend Mozart, Jay Jay Johanson, Art of Noise, Ennio Morricone et peut être même les  cœurs de l’armée rouge (si, si, écoutez bien) tant il se risque à un patchwork improbable de styles. C’est parfois maniéré, pompeux, mais toujours bien senti et surtout très intéressant. En tout cas un camouflet au « c’était mieux avant » et autre « mon bon Monsieur, vous savez, il n’y a plus de jeunesse ». Si, il y en a une, brillante, maîtrisant on ne peut mieux nos technologies modernes (ici, un peu trop le copié-collé, mais passons). Elle se trouve certes davantage dans le Jazz, le Métal ou d’autres genres n’ayant pas la couverture médiatique de Woodkid, mais ne boudons pas notre plaisir de voir émerger un tel engouement pour cet artiste singulier aux talents pluriels.

Informations supplémentaires et l’avis en trompette du Margouillat

Woodkid-The-Golden-AgeL’avis du Margouillat : Dans la catégorie trompette, je préfère Ibrahim Maalouf, pour le violon, Renaud Capuçon, mais pour le mélange des genre, ce Woodkid a de la classe !

Site : Woodkid


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !