Nos actus
 

Soyez sympas, participez !

Entrons de suite dans le vif du sujet ; vous avez envie de commenter un article ? N’hésitez pas ! Rédigez un texte d’au moins 300 mots (regardez bien, c’est inscrit en bas à gauche de votre traitement de texte) et lancez-vous. Soyez acerbe, sévère, sortez votre plus belle plume et renvoyez-nous dans les cordes, mais par-dessus tout, amusez-vous !

Envoyez-le ensuite à watchingmachinepro@gmail.com, si le papier est pertinent, ne diffame pas plus l’auteur de l’article que l’artiste qu’il évoque, et fait montre d’un bon français, il sera publié !
Maintenant, répondons à l’épineuse question : pourquoi ne pas avoir laissé les commentaires ? Et développons ce joli débat point par point.

Qu’est-ce qu’un commentaire pour un webmaster ?
C’est espérer se baigner dans le fleuve pactole, le meilleur moyen de faire revenir des lecteurs désireux d’en découdre avec le journaliste et ensuite de répondre aux détracteurs qui ne manqueront pas, eux aussi, de donner leur avis. C’est l’assurance de cumuler les clics, de faire frissonner les statistiques, et d’exciter des annonceurs qui n’hésiteront pas à raquer environ 2€50 pour soutenir le site.

Pas de commentaire ?
Maintenant, revenons un court instant sur le débat passionnant de l’anonymat sur le web. À bien des égards nous sommes pour, mais il n’est pas sans effet pervers. L’un des plus flagrants est le flot de haine et de lâcheté qui se déversent sur les sites, même les moins engagés. Allez simplement faire un tour sur YouTube et voyez comme la connerie s’y confronte au racisme, à l’ostracisme en général, avec toujours ce subtil courage de se cacher derrière une identité du genre, fuckUall355, Whitepower327 etc.

Cultiver la haine de l’autre et s’invectiver à grand coup d’insultes bien caché derrière un écran est devenu un art. Certains, un peu plus m’as-tu-vu, créent une chaîne et font du clash une hygiène de vie et un art oratoire réduit à une pauvreté de langage qui force l’irrespect. On les encourage à continuer, ils sont la distraction de la grande toile comparable à celle de la télé-réalité, le rendez-vous de l’indigence et de la pauvreté d’esprit sur laquelle on se plait à zapper 5 minutes par semaine.

A vos claviers !
En conclusion de ce brillant exposé, nous pourrions asséner un « pas de ça ici », mais ça serait un peu laconique et méprisant pour ces charmants contributeurs dégueulant leurs immondices sur d’autres sites. Vous êtes aussi les bienvenus ici, ce site appartient à tout le monde !
Disons plus simplement que nous ne prendrons jamais le temps de modérer des avis non constructifs de la taille d’un tweet, nous sommes bien trop occupés à voir, sentir, écouter, vibrer et accessoirement travailler.

En revanche l’échange, la critique construite et même se payer notre tête sur une chronique dont vous ne partagez absolument pas l’avis, sont les bienvenus. Une partie du site vous sera même consacré, à nos côtés :  la position essorage.

Alors, soyez sympas essorez, rembobinez, participez !